De quand datent les premières machines à sous ?

Savez-vous pourquoi les machines à sous sont devenues si populaires ? Et bien, c’est d’abord parce que derrière ce jeu devenu mythique, beaucoup de faits se sont déroulés. Aujourd’hui, lorsque vous prononcez le mot casino, la première idée qui vient à l’esprit est souvent en lien avec les machines à sous. Mais à quel moment  les premières machines à rouleaux ont-elles vu le jour ? Dans cet article, vous en apprendrez plus sur l’histoire de ces jeux qui font encore aujourd’hui le succès des casinos traditionnels comme virtuels.

Charles Auguste Fey : le père fondateur

Évidemment, nous ne pouvons aborder l’histoire des machines à sous sans parler de Charles Auguste Fey. Il a quitté l’Allemagne, son pays natal, à 15 ans parce qu’il ne se voyait pas réussir dans son pays. C’est ainsi qu’il échappa à la guerre de l’époque et évita par la même occasion les années de services militaires imposés par son pays. Dans un premier temps, Charles Auguste Fey a résidé en France puis a rejoint le Royaume-Uni avant d’aller rejoindre un membre de sa famille aux États-Unis.

Les débuts de Fey aux États-Unis

Dès son arrivée aux États-Unis, Fey a choisi de migrer vers le soleil. Il a ainsi opté pour la Californie. Une décision qu’il ne regretta pas et qui lui fit oublier, aussitôt, ses années en Bavière. Avant ses 30 ans, Fey vivait pleinement sa vie avec ses trois enfants, sa femme et un job qu’il avait décroché dans une importante entreprise de la région. Malgré sa situation plus ou moins stable et enviable, Fey avait des ambitions plus grandes et visait plus loin. Il mit, donc, de côté ce travail alimentaire et, avec l’aide d’un collègue, il pris la décision de créer une société.

Les débuts de Fey avec la création des machines à sous

Avant de procéder à la création de la première machine à sous, Fey s’est d’abord essayé sur des projets similaires. A ce titre, il a d’abord opté pour la « Horseshoe » qui consistait à mettre en action des disques sur lesquels des symboles sont inscrits. Après la « Horseshoe », le « 4/11/44 » a vu le jour. Ce fut d’ailleurs cette machine qui donna l’idée à Fey de percer dans ce domaine. A l’époque, ces machines ne se faisaient pas appelées encore « machines à sous ».

Charles Auguste Fey n’étant toujours pas satisfait de son succès, il eut l’idée de mettre en place une nouvelle machine pouvant mettre en jeu tout un tas de combinaisons aléatoires. C’est ainsi qu’en 1899, il donne le jour à la Liberty Bell. Une machine métallique pas très volumineuse et qui peut donc être installée dans tout type d’environnement. Cette machine est équipée de trois (3) rouleaux sur lesquels on peut apercevoir certains symboles. Pour jouer sur cette machine, vous disposez de 10 possibilités par rouleau. Si vous calculez 10 x 10 x 10, vous obtenez 1000 combinaisons. Par sa conception novatrice et judicieuse, cette première machine à sous, digne de ce nom, rencontra un succès fou.

Les machines à sous de nos jours

Aujourd’hui, le règlement n’a pas vraiment changé, le système non plus. Certaines procédures ont été enclenchées pour bannir les machines à sous de la société ou même de nombreux endroits. Mais rien n’y fit. Le concept est indémodable. Les machines à sous ont su résister dans le temps et sont devenus aujourd’hui des symboles incontournables dans les casinos. Si vous recherchez les meilleurs spécimens de nos jours, rendez-vous à Las Vegas. Vous avez même la possibilité de jouer en ligne grâce au nouvel Eldorado de Las Vegas. Ce sont des casinos en ligne qui se servent des machines à sous pour fonctionner. Autre alternative, jouer aux machines à sous que vous proposent tous les autres casinos virtuels présents sur internet. Il en existe des milliers et les éditeurs de jeux de casino en sortent de nouvelles chaque année.